Tourisme bruxellois : un voyage immersif à travers les technologies 4.0

La transition digitale est en marche. Le tourisme et l’événementiel bruxellois sont dans le peloton de tête, ayant su se munir des technologies nécessaires pour allier innovation et durabilité. Bienvenue dans le Bruxelles 4.0, où le staycation se fait de son sofa et les plus grandes manifestations culturelles… dans le métaverse.

À l’occasion de son 5ème anniversaire, le cluster hospitality de hub.brussels – dédié à l’accompagnement des entreprises engagées dans le rayonnement de notre capitale – a  convié les professionnels des secteurs du Tourisme, de l’Evénementiel et de la Culture pour une soirée sur le thème de la digitalisation, en collaboration avec visit.brussels.

L’objectif : encourager la transformation digitale et faciliter les collaborations intersectorielles. Opération réussie ?

Vers un tourisme durable et responsable

 « La force d’une destination touristique est de se positionner pour répondre aux préoccupations mondiales », introduisait Elisabeth Van Ingelgem, Director Strategy de visit.brussels, lors de l’événement annuel du cluster hospitality, le 19 octobre dernier. « Le digital doit aller de pair avec le développement durable. Les acteurs du tourisme ont un rôle primordial à jouer en ce sens. » 

« Nous avons tous les cartes en main pour induire un tourisme à impact positif . Si l’on veut que les touristes fassent un choix conscient, ne faut-il pas montrer l’exemple ? » ajoutait l’invité d’honneur Nicholas Hall, Fondateur du groupe Digital Tourism Think Tank et considéré comme l’un des principaux experts mondiaux des tendances et de la transformation numérique. “ Les opportunités peuvent être trouvées dans le big data, qui permet de personnaliser au maximum l’expérience du touriste, mais également dans l’innovation centrée sur l’usager. »

Et Isabelle Grippa, CEO de hub.brussels, de conclure : « de l’intelligence artificielle à la réalité virtuelle en passant par la gestion des data, la filière de l’hospitalité est plus que jamais amenée à se transformer grâce à des solutions numériques innovantes, capables de mieux répondre aux nouvelles attentes des touristes », avant d’inviter l’audience à en découvrir les solutions très concrètes dans le grand hall du Blue Point Venue. 

Améliorer le réel avec le virtuel

Les professionnel.le.s du secteur de l’hospitalité bruxelloise ont donc déambulé entre les différents stands pour découvrir les dernières avancées en matière d’Intelligence artificielle, réalité virtuelle, réalité augmentée, blockchain, NFT, data analytics, 3D, hologrammes, chatbot ou encore live streaming. Et le champ d’opportunités qu’ offrent toutes ces technologies au service de l’hospitalité ne semble pas avoir de limites…

« On peut aujourd’hui donner à voir aux touristes tellement plus que de la photo ou de la vidéo ! », s’enthousiasme ainsi Victor Lecomte, Web 3.0 Manager de Tapptic , start-up spécialisée dans les solutions immersives. « Avec le métavers, on peut créer des portails qui emmènent les touristes à la découverte d’un autre univers. Imaginez par exemple une jumelle numérique de Bruxelles… Un terrain de jeux ouvert à toutes et tous, encore vierge et qui laisserait libre cours à l’imagination et aux projets les plus grandioses.»

« Les technologies digitales ne sont pas juste un gadget », ajoute Amaury Dalleur, orateur passionné de technologies blockchain. « Elles peuvent être utilisées de façon très sobre pour mesurer et optimiser les flux touristiques et ainsi éviter le surtourisme en désengorgeant les lieux les plus touristiques.»

La digitalisation peut même apporter du soutien à tout un secteur : « le secteur de l’hôtellerie est celui qui compte actuellement le plus de turnover. 30% des équipes se renouvellent sur l’année. Ça veut dire que les responsables de restaurants et d’hôtels passent énormément de temps à chercher la perle rare pour travailler à la réception, ,en salle, en cuisine, …ce qui impacte à la fois leur professionnalisme et leur rentabilité  ». Avec sa solution digitale de recrutement tout-en-un, Beehire propose aux hôteliers de pré-qualifier les CV reçus de façon automatisée , tout en mettant en valeur le cadre de travail et la culture d’entreprise à travers des témoignages. « Beaucoup d’entreprises horeca gèrent encore 300 voire 400 employés avec un fichier excel ! Grâce aux algorithmes & au machine learning, la digitalisation permet de centraliser les besoins tout en se centrant davantage sur l’humain », explique son fondateur, Joey Cariano.

Des outils technologiques novateurs

Ces technologies innovantes créent des ponts entre entre acteurs technologiques et professionnels de l’hospitalité et induisent des collaborations inédites.

« De tels événements de networking  permettent aussi de travailler en mode « win-win » avec d’autres entreprises, en partageant nos ressources. C’est par exemple le cas avec OneBonsai, qui a mis son studio à disposition pour l’un de nos projets. » explique Victor Lecomte.

Nombreuses sont les figures de proue présentes ce soir-là pour présenter leurs solutions technologiques innovantes et complémentaires :

  • Tapio, plateforme digitale collaborative permettant aux entreprises et aux événements de mieux visualiser et gérer leur empreinte carbone.
  • B12 Consulting , entreprise IT experte en développement de logiciels sur mesure et en intelligence artificielle.
  • TOURBIT, projet européen COSME dont le but est de stimuler la digitalisation du secteur touristique, via divers outils gratuits dont le DRI, un test destiné aux PME du secteur du tourisme afin d’ auto-évaluer leur maturité digitale.
  • Naki Power, solution de batteries portables partagées basée sur le principe de l’économie circulaire.
  • Culturius, plateforme web entièrement dédiée au secteur créatif, artistique et culturel en Europe.
  • Never Touch The Red Button, studio créatif audiovisuel qui aide les entreprises, ONG et institutions à mieux communiquer sur des thématiques et des services parfois complexes.
  • Cryptosquare, communauté regroupant les personnes qui s’intéressent à l’écosystème du web3 et la blockchain.
  • Neareo, proposant différentes solutions web pour améliorer l’expérience client ainsi que des applications interactives qui génèrent de l’engagement et des ventes.
  • OneBonsai, bureau de conception et de développement de réalité virtuelle et de réalité augmentée.
  • Lounge Up, plateforme tout-en-un pour gérer la relation client et les opérations hôtelières.
  • BLUE POINT Green Key studio : un des plus grands studios fixes green key de la Région b Il offre un plateau de 70m² et une infrastructure à la pointe de la technologie pour l’enregistrement et la diffusion de contenus en live streaming.

Envie de collaborer avec l’une de ces solutions ? Contactez le cluster hospitality de hub.brussels !

Envie d’être tenu.e au courant des prochains événements d’hospitality.brussels ? Inscrivez-vous à la newsletter

Comment bien définir son projet vidéo ?

Commencez par vous poser une question très simple : POURQUOI voulez-vous communiquer en vidéo. C’est-à-dire, quel est le but de votre vidéo ?
En ayant une idée précise de ce que vous voulez dès le départ, vous pourrez plus facilement cerner le contenu adéquat, tirer le meilleur parti de votre investissement et mieux mesurer le succès de votre vidéo.

En plus, en fonction du but que vous avez défini, certains types de vidéos seront plus adaptés au message que vous souhaitez faire passer.

Avant de réaliser votre vidéo, posez-vous les bonnes questions :
• Quel est l’objectif de la vidéo ?
• Quel est la cible que vous voulez toucher ?
• Quelle va être son canal de diffusion ?
• Quel est votre budget ? Diffusion comprise.
• Et enfin
• Quel type de vidéo choisir ?

Voici un petit aperçu qui pourra vous éclaircir sur le sujet :

1) Event Videos & Live stream

Votre entreprise organise une conférence, une collecte de fonds ou un autre type d’événement ?

Montrez en les moments forts ! Vous pouvez aussi transmettre l’entièreté de ceux-ci en livestream sur les réseaux sociaux.

2) Expert Interviews

Faites des courtes interviews de vos meilleurs experts en interne. C’est un excellent moyen de montrer votre expertise et de renforcer la confiance de votre public cible.

3) Vidéos tutoriel

Des vidéos pratiques peuvent être utilisées pour enseigner quelque chose de nouveau à votre public ou pour acquérir les connaissances de base dont il aura besoin pour mieux comprendre votre entreprise et vos solutions. Des tutoriels expliquant comment monter, utiliser et entretenir un produit vous permettent d’accompagner votre client et renforce la relation que vous avez avec eux.

4) L’animation

L’animation ou le motion design peuvent être un excellent format pour les concepts difficiles à appréhender, qui nécessitent des visuels forts ou des produits ou services

intangibles. Avec l’animation tout est possible ! Vous pouvez entrainer le spectateur dans l’ultra concret comme dans le symbolique pour l’amener à comprendre un concept.

5) Témoignage clients

L’un des meilleurs moyens de le mettre en valeur et de renforcer la confiance de vos prospects consiste à créer des vidéos d’étude de cas présentant vos clients satisfaits et fidèles. Ce sont vos meilleurs avocats. Amenez-les à la caméra pour décrire leurs défis et comment votre entreprise les a aidés à atteindre leurs objectifs.

6) Vidéo 360, VR et AR

Vous voulez faire découvrir un lieu ou un événements comme si vos spectateurs y étaient ? Avec des vidéos à 360 degrés, les spectateurs peuvent voir dans toutes les directions en faisant défiler le contenu de différentes perspectives. La réalité virtuelle permet aux spectateurs de naviguer et de contrôler leur expérience. Ces vidéos sont généralement consultées via des appareils tels que Oculus Rift ou Google Cardboard.

La réalité augmentée ajoute une couche numérique à ce que vous visualisez actuellement dans le monde. Par exemple : immerger le spectateur dans un univers particulier lors d’une exposition ou un évènement.

7) Hologrammes, projection mapping et mix média ?

Vous avez envie de surprendre avec une technologie qui donne une image futuriste ? Une projection sur un support holographique permet de brouiller les frontières entre le réel et le virtuel.

Quelques éléments à garder en tête lors de la concrétisation de votre projet vidéo :

  • La synergie des critères temps, qualité et budget ont un réel impact sur l’élaboration d’une vidéo. Si vous voulez réaliser une vidéo rapidement, cela aura impact direct sur le budget ou la qualité, par exemple.
  • Au plus vous serez complet dans votre demande en fournissant un maximum d’informations et d’éléments (comme la charte graphique, des illustrations, des mascottes ou autres), au plus l’élaboration de votre vidéo se concrétisera de manière fluide.
  • Les différents aspects qui impacteront votre budget vidéo sont : la technique utilisée (motion design, 3D, vidéo classique), la durée, le format de la vidéo et aussi si vous souhaitez rajouter des traductions ou voix-off.
  • Prenez conscience qu’une animation se construit un peu comme une maison : si vous voulez rajouter un élément comme une cave, alors que la maison est déjà composée, il faudra recommencer toute la structure et cela engendra fatalement des coûts supplémentaires.
  • Au plus vous serez réactif et investi durant les phases de retour et que vous savez où vous voulez aller, au plus le travail sera efficace.

 

 

Rédigé par Alexandrine Delville, de la société NTTRB

Ajoutez un peu de magie à vos événements !

L’évènement hybride devient la nouvelle norme, avec une combinaison entre le virtuel et le présentiel. Les innovations technologiques arrivent au coeur des événements pour capter et retenir l’attention des participants.

Avez-vous déjà entendu parler des hologrammes ?

Les hologrammes sont une technique par laquelle une image en deux dimensions s’inscrit en trois dimensions en étant projetée sur un support. En bref, c’est une photographie en 3D !

Cette technique est très prisée par le secteur événementiel, mais pas uniquement ! Lumineux et un peu magique, ce type de dispositif attire le regard du public. Leur capacité d’attraction en fait de merveilleux outils de communication pour les marques.

Les hologrammes sont aussi utilisés dans les musées car ils peuvent permettre de reproduire des pièces archéologiques très anciennes par exemple.

Lors de grands événements, on va projeter une image sur un support placé sur la scène. Le support peut être en verre, ou plus léger et pratique, en tulle, un tissu très fin et quasi invisible aux yeux du public. Les images ainsi projetées peuvent interagir avec des intervenants physiquement présents, brouillant ainsi les frontières entre le réel et le virtuel.

Quel type d’hologramme convient le mieux à quel type de projet ?

• L’hologramme scénique à taille humaine : consiste à projeter une image sur une vitre, un tissu très fin ou une toile de tulle, placé sur la scène. Ce mécanisme permet de créer une illusion d’optique, permettant de faire apparaitre une personne à deux endroits en même temps par exemple. Idéal pour les conférences ou autres évènements de scène.

 

 

 

 

Hologramme de Maxime Prévot – copyright NTTRB 2019.

• L’hologramme vitrine : consiste à projeter une animation sur le haut d’une vitrine inclinée, qui reflète un écran positionné dans un caisson. Ce dispositif est idéal pour présenter des produits en magasins ou salon, pour des évènements de rue ou des parcs d’attractions.

Hologramme vitrine réalisé pour MRAH – copyright NTTRB 2021.

• L’hologramme pyramide : ce type de dispositif possède plusieurs faces avec de multiples vitres, ce qui permet d’être observable sous tous les angles. Cette technique attire les yeux et est un excellent moyen de mettre en valeur un concept ou produit.

L’hologramme est un puissant média de communication, qui permet de s’exprimer de façon originale et de marquer les esprits ! Idéal dans l’évènementiel, il permet de créer de l’interaction et de capter l’attention.

 

 

Rédigé par Alexandrine Delville, de la société NTTRB