« Ne pas avoir peur d’avoir peur »

Quand une innovation belge change la destinée d’une entreprise : ancien joueur des « Red lions », passionné de voyages et d’alimentation, Quentin Walravens est un entrepreneur dans l’âme : il a lancé 6 sociétés, 4 ont fait naufrage et 2 sont florissantes.

Fondateur belge de l’application The Fork  aujourd’hui rachetée par Tripadvisor, Quentin a lancé en février 2020 la start-up Foodiz, une cuisine dite « dark kitchen ».  Ce concept consiste à utiliser une cuisine centrale où opèrent différentes enseignes de restaurants que Foodiz a créées et qui sont uniquement dédiées à la livraison à domicile. Composé de 6 restaurants, Foodiz propose une marque de sandwich, de wraps, de soupe, de bowl, de bento japonais et des plats du jour avec des ingrédients non utilisés d’autres cuisines.

Repenser l’alimentation de manière innovante en entreprise

Réinventer l’alimentation en entreprise, voilà le défi que la start-up bruxelloise s’est lancé.

Leur stratégie ?

– Lancer une approche digitale de la restauration en entreprise, c’est-à-dire proposer à chaque entreprise d’obtenir sa propre cantine en ligne personnalisée aux couleurs de la société.

– Y ajouter une approche culinaire spécifique en ne travaillant qu’avec des produits locaux et artisanaux. Sachant qu’au niveau mondial, 90% de la restauration en entreprise est industrialisée, non issue de circuits courts et non durable, Foodiz essaye de rapprocher les employés d’une nourriture saine et issue de producteurs locaux.  La provenance et la qualité des produits que Foodiz utilise dans ses repas est primordiale. Notons qu’un des chefs actif dans les cuisines de Foodiz fut aussi un ancien chef étoilé !

Aider les employés à mieux manger en télétravail

Au départ, Foodiz proposait des « foodmarkets » dans différentes entreprises. Il s’agissait d’une cantine en ligne proposant différents restaurants sur une même plateforme. Malheureusement, la crise sanitaire a frappé Foodiz de plein fouet en mars 2020. Les bureaux se sont vidés et le télétravail est devenu la norme.

Face à cette crise sanitaire, Foodiz s’est réinventé en créant un nouveau concept : « Tribu », une nouvelle marque de restauration hébergée au sein de Foodiz proposant des plats livrés aux domiciles des employés avec même certains plats conçus spécialement pour les enfants. Cette idée a suscité un véritable engouement et a prouvé aux investisseurs de Foodiz qu’ils étaient capables de surmonter avec brio la plus inattendue des situations. Durant cette période assez difficile financièrement, Foodiz a préféré rester ouvert. Les raisons étaient de ne pas perdre ses clients et surtout pouvoir conserver l’équipe en activité. Cette initiative fut appréciée de tous. Pour Quentin Walravens, créer une équipe solide est un véritable défi. Garder son équipe motivée et dynamique est un impératif au quotidien.

Une approche innovante centrée sur les besoins du client

Face à la deuxième vague sanitaire en octobre 2020, Foodiz a dû faire face à de nouveaux imprévus. Il a dû alors, se ré-inventer à nouveau. Cette fois-ci, Quentin Walravens a préféré aller à la rencontre de ses clients un par un et a utilisé la stratégie du « lean & customer experience » qui consiste à ce que le client soit au centre des discussions en prenant part à la recherche de nouvelles idées.

Suite à l’organisation de différentes tables rondes, un nouveau concept a émergé : « Connect food ».  Vos employés reçoivent une box à domicile. Celle-ci vont leur permettre de vivre une expérience culinaire entre collègues lors d’un meeting ou d’un événement virtuel. Une idée innovante qui permet de garder une certaine alchimie au sein des équipes !

Grâce à tous ces rebonds et à sa réactivité, Foodiz s’est renforcé durant cette crise sanitaire. Il a su écouter les besoins de ses clients et décliner une solution pour résoudre chaque écueil.

En chemin vers la transition économique

Quant au packaging, Foodiz utilise des contenants écologiques ou réutilisables. C’est-à-dire une fois que le client a terminé son plat, il dépose le récipient réutilisable à un centre de collecte. Celui-ci sera alors récupéré le lendemain. Une belle manière d’éviter les déchets. Les cuisines de Foodiz sont hébergées chez Greenbizz, un incubateur bruxellois de projets durables et un centre d’affaires totalement alimenté par des panneaux solaires.

Par ailleurs, avec sa plateforme virtuelle, Foodiz a mis la digitalisation au cœur de son activité.

Entourez-vous … et des meilleurs !

Quentin Walravens a osé se lancer, s’est accroché à ses rêves malgré les échecs et a démontré beaucoup de résilience. Quels sont ses conseils aujourd’hui pour les entrepreneurs en herbe ?

La motivation de Quentin à se lancer comme entrepreneur est la liberté que cela procure tout en faisant ce qu’on aime.

Ses conseils pour se lancer dans l’entrepreneuriat : bien s’associer car « deux têtes en valent mieux qu’une », et ne jamais avoir peur de faire des erreurs . 

Une dernière recommandation ?  Ne jamais garder une idée pour soi. En effet, il faut toujours en parler à d’autres, ne pas avoir peur qu’on nous la vole, car il faut vendre une idée à un client avant qu’elle ne soit créée. Et si un entrepreneur arrive à la vendre avant qu’elle n’existe, cela signifie que c’est une très belle idée.

Rejoindre le cluster hospitality.brussels chez hub

En tant que jeune entreprise favorisant l’image de Bruxelles en dématérialisant la restauration, Foodiz a pu compter sur le soutien de hub.brussels et de son cluster hospitality.brussels qui regroupe les acteurs bruxellois du Tourisme, de l’Evénementiel et de la Culture. En devenant membre du cluster hospitality, la motivation de Foodiz est de  rencontrer d’autres chefs d’entreprises afin de créer des synergies, de se rapprocher des autorités bruxelloises et de participer aux nombreux évènements entièrement gratuits organisés par hub.brussels.

Le rêve de Quentin Walravens ? Que Foodiz devienne le leader européen de la Dark kitchen d ‘ici 3 ans. Un projet innovant ambitieux qu’hospitality.brussels se réjouit de voir prospérer !

 

Rédigé par Hélène Vandamme – hospitality.brussels /hub.brussels