Comment bien définir son projet vidéo ?

Commencez par vous poser une question très simple : POURQUOI voulez-vous communiquer en vidéo. C’est-à-dire, quel est le but de votre vidéo ?
En ayant une idée précise de ce que vous voulez dès le départ, vous pourrez plus facilement cerner le contenu adéquat, tirer le meilleur parti de votre investissement et mieux mesurer le succès de votre vidéo.

En plus, en fonction du but que vous avez défini, certains types de vidéos seront plus adaptés au message que vous souhaitez faire passer.

Avant de réaliser votre vidéo, posez-vous les bonnes questions :
• Quel est l’objectif de la vidéo ?
• Quel est la cible que vous voulez toucher ?
• Quelle va être son canal de diffusion ?
• Quel est votre budget ? Diffusion comprise.
• Et enfin
• Quel type de vidéo choisir ?

Voici un petit aperçu qui pourra vous éclaircir sur le sujet :

1) Event Videos & Live stream

Votre entreprise organise une conférence, une collecte de fonds ou un autre type d’événement ?

Montrez en les moments forts ! Vous pouvez aussi transmettre l’entièreté de ceux-ci en livestream sur les réseaux sociaux.

2) Expert Interviews

Faites des courtes interviews de vos meilleurs experts en interne. C’est un excellent moyen de montrer votre expertise et de renforcer la confiance de votre public cible.

3) Vidéos tutoriel

Des vidéos pratiques peuvent être utilisées pour enseigner quelque chose de nouveau à votre public ou pour acquérir les connaissances de base dont il aura besoin pour mieux comprendre votre entreprise et vos solutions. Des tutoriels expliquant comment monter, utiliser et entretenir un produit vous permettent d’accompagner votre client et renforce la relation que vous avez avec eux.

4) L’animation

L’animation ou le motion design peuvent être un excellent format pour les concepts difficiles à appréhender, qui nécessitent des visuels forts ou des produits ou services

intangibles. Avec l’animation tout est possible ! Vous pouvez entrainer le spectateur dans l’ultra concret comme dans le symbolique pour l’amener à comprendre un concept.

5) Témoignage clients

L’un des meilleurs moyens de le mettre en valeur et de renforcer la confiance de vos prospects consiste à créer des vidéos d’étude de cas présentant vos clients satisfaits et fidèles. Ce sont vos meilleurs avocats. Amenez-les à la caméra pour décrire leurs défis et comment votre entreprise les a aidés à atteindre leurs objectifs.

6) Vidéo 360, VR et AR

Vous voulez faire découvrir un lieu ou un événements comme si vos spectateurs y étaient ? Avec des vidéos à 360 degrés, les spectateurs peuvent voir dans toutes les directions en faisant défiler le contenu de différentes perspectives. La réalité virtuelle permet aux spectateurs de naviguer et de contrôler leur expérience. Ces vidéos sont généralement consultées via des appareils tels que Oculus Rift ou Google Cardboard.

La réalité augmentée ajoute une couche numérique à ce que vous visualisez actuellement dans le monde. Par exemple : immerger le spectateur dans un univers particulier lors d’une exposition ou un évènement.

7) Hologrammes, projection mapping et mix média ?

Vous avez envie de surprendre avec une technologie qui donne une image futuriste ? Une projection sur un support holographique permet de brouiller les frontières entre le réel et le virtuel.

Quelques éléments à garder en tête lors de la concrétisation de votre projet vidéo :

  • La synergie des critères temps, qualité et budget ont un réel impact sur l’élaboration d’une vidéo. Si vous voulez réaliser une vidéo rapidement, cela aura impact direct sur le budget ou la qualité, par exemple.
  • Au plus vous serez complet dans votre demande en fournissant un maximum d’informations et d’éléments (comme la charte graphique, des illustrations, des mascottes ou autres), au plus l’élaboration de votre vidéo se concrétisera de manière fluide.
  • Les différents aspects qui impacteront votre budget vidéo sont : la technique utilisée (motion design, 3D, vidéo classique), la durée, le format de la vidéo et aussi si vous souhaitez rajouter des traductions ou voix-off.
  • Prenez conscience qu’une animation se construit un peu comme une maison : si vous voulez rajouter un élément comme une cave, alors que la maison est déjà composée, il faudra recommencer toute la structure et cela engendra fatalement des coûts supplémentaires.
  • Au plus vous serez réactif et investi durant les phases de retour et que vous savez où vous voulez aller, au plus le travail sera efficace.

 

 

Rédigé par Alexandrine Delville, de la société NTTRB